Affaire Vivendi : la cour d'appel de Paris inflige une amende de 500.000 euros à la société et à son PDG

Affaire Vivendi : la cour d'appel de Paris inflige une amende de 500.000 euros à la société et à son PDG

Après six ans de procédure, la cour d'appel de Paris a fixé à 500.000 euros l’amende que devra payer Vivendi suite à la communication financière contestée de Jean-Marie Messier. Le litige portait notamment sur les déclarations de Jean-Marie Messier lors de l’assemblée générale d’avril 2002, où il avait affirmé que le cash-flow pourrait servir "demain, non seulement au dividende, mais au paiement de la dette". Or, selon l’Autorité des marchés (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.