Conditions d'appréciation et de contestation de l'inaptitude du salarié pendant la période d'essai

Conditions d'appréciation et de contestation de l'inaptitude du salarié pendant la période d'essai

Mme G. a été engagée le 1er novembre 2001 au poste de directrice de crèche par contrat à durée indéterminée à temps complet comportant une période d'essai de six mois de présence effective, renouvelable une fois pour une durée au plus égale à trois mois de présence effective. Le 25 janvier 2002, lors de sa visite médicale d'embauche, Mme G. a fait l'objet d'un avis d'inaptitude au motif qu'elle n'était pas vaccinée contre l'hépatite B, en raison d'une (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.