Absence de risque grave pour les salariés du fait de défaillances de tablettes informatiques

Absence de risque grave pour les salariés du fait de défaillances de tablettes informatiques

En l’absence de risque grave pour les salariés, déduit des conditions de travail effectivées, du fait de la défaillance de tablettes informatiques, le CHSCT n’est pas autorisé à faire appel à un expert agréé.

Deux sociétés ont contesté la délibération d’un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail du personnel commercial (CHSCT) qui avait décidé du recours à un expert. En effet, le CHSCT soulevait qu'après leur mise à disposition de tablettes Ipad pro et d'une nouvelle application appelée Discovery, les salariés commerciaux s’étaient heurtés à de nombreux dysfonctionnements du matériel et des logiciels qui avaient eu un impact (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonné ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.