Enquête de l'AMF et vice de procédure

Enquête de l'AMF et vice de procédure

Le fait que l'AMF procède à une sélection des pièces du dossier finalement soumises à la commission des sanctions n'est pas, en soi, de nature à vicier la procédure.

Des personnes ont été condamnées pour manquement d'initiés, suite à la communication d'une information privilégiée relative "aux grandes chances de dépôt imminent" d'une offre publique d'achat et pour avoir exploité cette information par l'acquisition de titres de la société cible.Ces personnes soutenaient que l'Autorité des marchés financiers, en ne versant pas au dossier la totalité des documents qu'elle détenait et en ayant procédé à une sélection (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.