Action en comblement de passif contre un dirigeant dans un délai satisfaisant

Action en comblement de passif contre un dirigeant dans un délai satisfaisant

L'action en responsabilité fiscale engagée contre un dirigeant en 2006, alors que la société a été placée en liquidation judiciaire en 1998, est considérée comme engagée dans un délai satisfaisant car l'administration fiscale n'a pu obtenir un certificat d'irrecouvrabilité de la créance fiscale qu'en 2005.

Une société a été placée en redressement puis en liquidation judiciaires.M. X., gérant de la société, à supporter une partie de l'insuffisance d'actif et le liquidateur a adressé un chèque au comptable du service des impôts des entreprises, en précisant que le surplus de la créance fiscale était irrécouvrable.Le comptable a assigné M. X., en sa qualité de dirigeant de la société, afin que, sur le fondement de l'article L. 267 du livre des procédures (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.