Effets de la procédure collective à l’égard des créanciers alimentaires

Effets de la procédure collective à l’égard des créanciers alimentaires

Une procédure collective n'empêche pas l'octroi d'une prestation compensatoire dans le cas d'un divorce pour faute.

Un débiteur est mis en liquidation judiciaire. Un jugement a prononcé son divorce pour faute et l'a condamné au versement d'une prestation compensatoire à son ex-épouse sous la forme de l'abandon en pleine propriété d'un bien immobilier. Le liquidateur judiciaire est autorisé, par ordonnance du juge commissaire, à vendre ce bien. L'ex-épouse a donc formé opposition contre l'ordonnance par laquelle le juge-commissaire a fait droit à la demande du liquidateur (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.