Licenciement économique infondé : l'employeur doit-il rembourser la contribution au CSP ?

Licenciement économique infondé : l'employeur doit-il rembourser la contribution au CSP ?

En l'absence de motif économique, le contrat de sécurisation professionnelle devenant sans cause, l'employeur est tenu de rembourser les indemnités de chômage éventuellement versées au salarié, sous déduction de la contribution au CSP.

Convoquée à un entretien préalable au licenciement économique, une salariée a accepté le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) proposé par l'employeur, cette adhésion emportant rupture du contrat de travail. Elle a saisi la juridiction prud'homale pour contester le motif économique de la rupture de son contrat de travail. Après avoir jugé le licenciement sans cause réelle et sérieuse, la cour d’appel d'Angers a condamné l'employeur à verser aux (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.