Bloomberg sanctionnée par l'AMF pour la diffusion de fausses informations

Bloomberg sanctionnée par l'AMF pour la diffusion de fausses informations

La Commission des sanctions de l'AMF inflige à l'agence de presse Bloomberg une sanction de 5 millions d’euros pour avoir diffusé des informations qu’elle aurait dû savoir fausses et susceptibles de fixer le cours du titre Vinci à un niveau anormal ou artificiel.

Le 22 novembre 2016, deux journalistes du "Speed Desk" parisien de l’agence de presse américaine Bloomberg ont publié diverses dépêches reprenant, en substance, le contenu d’un communiqué de presse frauduleux intitulé "Vinci lance une révision de ses comptes consolidés pour l'année 2015 et le 1er semestre 2016". Ce communiqué mentionnait notamment la découverte d’irrégularités comptables très graves nécessitant une révision des comptes consolidés (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.