Obligation des salariés de respecter les directives de l'administrateur judiciaire

Obligation des salariés de respecter les directives de l'administrateur judiciaire

Le salarié d'une entreprise en redressement judiciaire qui ne respecte pas les directives de l'administrateur judiciaire visant la communication d'informations ou ne recueille pas son accord préalablement à la conclusion d'une opération peut être licencié pour faute grave.

Le salarié d'une entreprise en redressement judiciaire conclut une opération promotionnelle avec un client sans informer l'administrateur judiciaire ni recueillir son autorisation. Il est licencié pour faute grave. Le salarié saisit alors les juridictions prud'homales invoquant un licenciement sans cause réelle et sérieuse. Dans un arrêt du 17 mai 2011, la cour d'appel de Nîmes le déboute de ses demandes et déclare le licenciement fondé sur une faute grave au (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.