CEDH : la non confiscation d'une arme comme manquement au devoir de diligence

CEDH : la non confiscation d'une arme comme manquement au devoir de diligence

Faute d’avoir confisqué, à titre de précaution, l’arme d’un étudiant avant que celui-ci ne perpètre une fusillade dans une école, les autorités finnoises ont manqué à leur devoir de diligence. 

Dans l’affaire Kotilainen et autres c/ Finlande (requête n° 62439/12), les requérants reprochaient aux autorités de ne pas avoir protégé la vie des dix victimes d’une fusillade qui s’était déroulée en 2008 dans un établissement scolaire de la (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules

Affaires

Plus d'articles

PI&TIC

Plus d'articles

Civil

Plus d'articles

Banque/Finance/Assurance

Plus d'articles

Fiscal

Plus d'articles

Judiciaire

Plus d'articles

Professions

Plus d'articles

Droits spéciaux

Plus d'articles
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.